Baisse des cotisations: votre salaire net va t-il s’envoler dès janvier ?

La semaine dernière, Edouard Philippe a confirmé la promesse électorale d’Emmanuel Macron, visant à diminuer les cotisations salariales pour augmenter le pouvoir d’achat des actifs en janvier 2018.

Une promesse électorale majeure d’Emmanuel Macron

 

La hausse du pouvoir d’achat des français et particulièrement des actifs était une des préoccupations électorales de notre président. Dans les faits, la proposition était de supprimer les cotisations chômage et maladie pour les salariés du secteur privé, soit environ 3,15% du salaire (2,40% pour l’assurance chômage et 0,75% pour l’assurance maladie). Cette réforme avait été jugée prioritaire lors des élections par Emmanuel Macron.

Toutefois, cette baisse allait être partiellement compensée par une hausse de la CSG de 1,7 point qui impacterait également la majorité certains non-actifs (essentiellement les retraités).

 

Baisse partielle dès janvier 2018

 

Bercy et le 1er ministre ont donc confirmé cette hausse de 1,7 points de la CSG dès janvier 2018 , accompagnée d’une diminution des cotisations en deux temps. En effet, dès janvier, la baisse des cotisations devraient dépasser de peu les 2 points, au lieu des 3,15 points initialement prévus.

Le reste sera appliqué à partir de l’automne 2018, avant que cette mesure devienne moins visible pour les salariés lorsque le prélèvement à la source entrera en vigueur en janvier 2019.

 

 

Et du coup, quel gain sur la fiche de paie du mois de janvier?

 

Non, votre salaire net ne vas pas s’envoler malheureusement! L’augmentation serait ainsi comprise entre 0,3% et 0,5% soit la différence entre la diminution des cotisations et l’augmentation de la CSG.

Concrètement, un salarié payé au SMIC gagnerait entre 4,5€ et 7,5€. Pour un salaire de 3000€ brut, le gain sur le net sera compris entre 9€ et 15€.

Il faudra donc patienter jusqu’à la rentrée 2018, lorsque la baisse totale des 3,15 points sera atteinte, pour constater une évolution plus significative sur le bulletin. (ex: 21,90€ pour un salarié payé au SMIC et 45€ pour un salarié à 3000€ brut.)

 

L’équipe GESTION DE LA PAIE.COM