Qu’est-ce que la culture d’entreprise?

La culture de l’entreprise, également appelée culture organisationnelle, se résume en un ensemble d’éléments qui définissent son fonctionnement, son identité, son esprit unique par rapport à ses concurrents.

Zoom sur les composantes de la culture d’entreprise

La culture d’entreprise repose sur plusieurs composantes informelles partagées par l’ensemble des collaborateurs. Il s’agit entre autre des valeurs communes (éthique, convivialité, respect de l’environnement, sens de l’engagement…), des rites, des codes vestimentaires et de langage, des méthodes de travail, ou des faits marquants liés à l’entreprise.

 

Intérêt de la culture d’entreprise

La culture d’entreprise est primordiale pour permettre à l’organisation de se différencier.

En termes d’image, elle présente des atouts que ce soit en interne ou à l’externe auprès des prospects, clients. Elle est en effet source de cohésion et de motivation des collaborateurs et elle limite les conflits. Auprès des clients, elle véhicule une image positive et elle peut développer un sentiment de proximité avec l’entreprise voire devenir un critère de choix.

En termes de compétitivité, en favorisant l’appartenance, la culture augmente les performances des salariés. Elle est aussi un moyen d’attirer des candidats à l’embauche motivés. Elle est d’ailleurs souvent prise en compte dans la sélection des futurs collaborateurs.

 

Transposition de la culture d’entreprise

Si elle repose donc sur des variables informelles, la culture d’entreprise peut être matérialisée sous la forme d’une charte annexée au règlement intérieur, affichée dans les locaux et remise aux nouveaux embauchés par exemple lors de leur intégration. Aussi, si les grandes structures y sont familières, les plus petites ne la maîtrisent que très rarement et ne savent ni la développer ni en faire un atout.

Pour se faire, l’organisation doit, au préalable, avoir identifié clairement ses composantes pour pouvoir les retranscrire par écrit. Si elles ne le sont pas suffisamment, elle peut faire appel à un conseil spécialisé pour l’accompagner dans cette démarche. Il convient de préciser qu’il s’agit d’un exercice difficile car il n’est pas toujours évident de cerner les éléments qui parlent au plus grand nombre de salariés.

 

Quelques risques à prendre en compte

Etant donc moteur pour l’entreprise, la culture comprend toutefois certains risques pouvant ralentir l’organisation voire se retourner contre elle. Avant toute chose, l’adhésion de tous les responsables au sein de la structure est primordiale car ils doivent en être les premiers convaincus pour la véhiculer et ainsi impliquer les salariés dans cette vision collective. Ils doivent également la prendre en compte dans leurs décisions pour être en adéquation et favoriser la compréhension de ces dernières.

Par ailleurs, la culture ne doit pas empêcher l’entreprise de rester ouverte et à l’écoute vis-à-vis de l’extérieur. Il arrive parfois, qu’elle implique un recentrage sur soi-même, laissant alors échapper des opportunités et des caps importants à prendre. Dans ce cadre notamment, alors qu’elle devrait pouvoir être évolutive, elle peut s’avérer être un frein au changement et une source de démotivation ou de départs volontaires de collaborateurs. Elle peut donc nécessiter la mise en place d’une communication spécifique, parfois de crise, pour permettre de s’adapter sur le long terme.

 

Découvrez l’avis de Sébastien MEGE, directeur général de GESTION DE LA PAIE.COM sur notre culture d’entreprise.

 

L’équipe GESTION DE LA PAIE.COM